Sillon

Elle est sortie du sillon, alors on l'a mise à la maison avec un anneau bien solide, on a mouillé la corde qui doit s'abattre avec régularité sur sa peau nue, on la laisse plusieurs nuits adossée à la peur, et lorsqu'elle sera autorisée à sortir,  on l’attèlera au timon par un harnais de cuir passé autour de ses épaules et de ses hanches, on se réjouira de ses efforts et de ses yeux écarquillés, de sa langue pendante et du silence de sa nuque.

N°3, sans titre, Ghislaine Portalis, 2006

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER