le fossé





Le fossé plein. Le fossé je déborde. Des bras raides des jambes pliées des bouches ouvertes des dents du jus d’hommes des douilles des uniformes des tripes des chaussures vides. Ça pue, une fumée de corps flotte sur mon entaille.









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER