Rire




Je tombe de ton rire par toi-même dessiné, tu tournes ta tête ma tête je ferme les yeux flou entre tes doigts l’écorchure de ton rire incinère mes paupières. Ton rire me regarde Magnificat tu t’éloignes le bâton rebondit derrière tes talons une paire de jambes suivie d’une femme entière ta chevelure vibre de ton rire par devant. Je ne bougerai pas d’ici puisque je ne peux pas courir derrière toi saisir ta main tendue baiser ta bouche tendue de rouge passer mon doigt sur tes dents qui claquent craquent le verre de ciel.









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER