L'aurore




J’élève des cathédrales de lumière, des assauts de fleurs, d’indomptés.
Je suis l’indomptable.
Un dos de lumière, un ventre qui cogne contre le soleil.
Derrière la fenêtre s’agite un silence de feuilles et d’écorces. Je suis le feu qui marche.
Faire face, faire dos à l’éclat, aux citadelles enflammées. La course sous les pieds, le bois brut, la mélodie du petit gravier, le cri des insectes, je me perds au sol et dans les airs.
Des peaux de fleurs poussent sur mes nudités.
Dans le secret des murs je chante ma comptine, je joue à grandir.
Je suis l’aurore de toutes choses.






Exposition La pesanteur et la grâce - photographies Isabelle Vaillant, textes Perrine Le Querrec - à la Maison du comédien Maria Casarès, Domaine de la Vergne, 16490 Alloue  - jusqu'au 11 octobre