Ils ont dit Voilà ta maison


David Goldblatt - Mother and child in their home after the destruction of its shelter by officials of the Western Cape Development Board. Crossroads, Cape Town. 11 October 1984



Ils ont dit Voilà ta maison, ce qu’il en reste, voilà c’est ici, c’est comme ça
Ils ont dit C’est ici ton foyer quelle vue tu ne peux pas te plaindre, quelle vue
Ils ont dit Pas de murs mais est-ce vraiment nécessaire l’essentiel d’une maison sont-ce vraiment les murs ?
Ils ont dit Voici un lit une table une chaise et quelques sacs, c’est l’intérieur d’une maison sans la maison autour mais quelle vue, n’oublie jamais cette vue
Ils ont dit Tout n’a pas été détruit l’enfant et toi pouvez toujours vous coucher face à l’infini, tournés vers l’avenir, il y a des demains, ne pensons pas aux nuits
Ils ont dit Un programme de développement ne peut aboutir sans dommages collatéraux, vous êtes des dommages, mais il reste un lit pour poser vos peines, pour dormir à la belle étoile
Ils ont dit En pleine nature la table dressée au grand air pour l’enfant vivre dehors n’est-ce-pas merveilleux quand on sait dans les villes le manque d’air
Ils ont dit Il n’y a qu’à se baisser pour cueillir quelques fleurs et les poser sur la table ou au pied du lit c’est original
Ils ont dit Non vraiment vous êtes bien ici, à présent nous devons partir il y a d’autres développements d’autres carnages d’autres décombres, tant à faire, au revoir madame ne réveillez l’enfant nous trouverons la sortie




David Goldblatt - Structures of Dominion and Democracy
September 6 - October 18, 2014
Paris – Galerie Marion Goodman









  

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER