anatomies




elle habite son corps simple


déplacements dénudés dans les ruines de chaque pays il y a des ruines elles sont universelles et uniques le corps nu lui est toujours le même mais adossé mais posé mais couché mais accroupi mais allongé sur les pierres les sols les morts les saletés les restes les effondrements


librement


voyager tant pour se dénuder et rencontrer les ruines la mémoire des autres des lointaines contrées&traditions us&coutumes servent de décor de cadre et de tombeau au corps d’ève


nu comme l’enfance


un pas après l’autre tester la solidité du sol avancer

la peau de ruines sur sa peau nue il y a des tournants dangereux

l’abandon ses aventures les chiens errants les hommes seuls le péril des territoires du passé

les détails

les voisins


artiste est-elle catégorisée car quelle peur si tout cela sans être artiste juste une femme qui dénudée parcourt la planète en quête des ruines où se coucher s’abandonner se perdre donc trouver un but au moins un car il n’y a rien à faire ici










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER