La frontière



Grandir sur un tas de manque fumant
Ne rien avoir compris ne rien comprendre encore longtemps
A 4/5 ans devoir faire ses bagages et passer la frontière
Abandonner la langue-maman, le début du langage, abandonner son père sa mère ses frères et sœurs abandonner renoncer dans l’abandon se dissoudre perdue longtemps encore longtemps
Chercher refuge traverser des étendues des étendues des étendues
Désertes hostiles incompréhensibles
Devenir seule solitaire pour longtemps presque toujours
Qui dira les conséquences épouvantables épouvantables du franchissement de la frontière ?
Rester soi – celui, lequel, du départ de l’origine ?- et devenir autre – quel autre, quels autres ?



















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER