FROM CHAOS TO ART


Tania Mouraud, From chaos to art, 2017
Lettres brisées sous le poids de leur propre sens
Chaos de la terre, chaos de l’humain, échos d’une humanité qui enterre les saccages les guerres les morts dont elle est la scène
Sur cette scène des voix s’élèvent des voix témoignent des gestes nous montrent
Tania Mouraud élève sa voix son art
A l’unisson des blessures elle témoigne et nous sauve d’un oubli
Assassin
Tania Mouraud, Balafres (2014-2015)
Comme elle doit batailler la terre comme elle crie ses blessures
Sur des kilomètres des siècles
En profondeur en perspective en tranchées
La matière-terre creusée ouverte saignée.
Des paysages dont on ne sait rien soudain devant nous largement mutilés à perte de vue l’immensité des vides des abandons
L’impunité
Champ de bataille où plus un seul homme debout
L’homme a perdu les batailles une à une par lui engagée
L’enragé à détruire à civiliser à coloniser
Nouvelles planètes où s’aventurer quand tout sera si immensément si consciencieusement ravagé
 
Tania Mouraud, Balafres (2014-2015)

Des paysages de brume, se frotter les yeux pour y croire pour y voir ces machines-carcasses
Pré-histoires creusent le présent façonnent l’avenir
Tania Mouraud, Balafres (2014-2015)
Chant du cygne chant des baleines puissance de la vie, ne voyez-vous pas ?
Entendez
 
Tania Mouraud, performance "HiaAtdA", octobre 2017

Et ce ne sont plus ni mer ni terre ni cieux ni sons, c’est l’art qui déferle la survivance sa résistance
C’est le souffle de l’artiste qui insuffle le rythme
c’est le rythme de la vie les battements du cœur les artères du monde
L’artiste et sa sonde plantée dans notre système sensible
Antenne 
             nerf optique 
                                aorte
Le rythme cardiaque s’affaiblit la mort approche
Pulsations lentes
Sur l’électrocardiogramme de nos écrans guetter la ligne droite
comme l’horizon des étendues de terre rendues à l’infini intemporel.

Ne tirez pas sur l’ambulance
Ne tirez pas sur les artistes
Car ce sont eux qui parlent et nous préviennent
Ce sont eux qui au bouche-à-bouche nous réanime.





TANIA MOURAUD / FROM CHAOS TO ART
Galerie Rabouan Moussion
11 rue Pastourelle
75003 Paris
Jusqu'au 25 novembre 2017

















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER