Journal intime



Je me recolle les oreilles aux écouteurs
Je ne chasse pas la mouche de l’écran
Je plonge la main dans mon cœur déchire les brouillons en petits morceaux
J'envisage le journal
On aurait presque envie presque désir d’écrire chaque jour une page de journal - l’actualité de nos sentiments une page de journal celui nommé intime, des nouvelles fracassantes des accidents mortels, des politiques internes des recettes de nerfs, des romances renversantes des accords éternels, on aurait presque envie presque désir lorsque sa vie commence, d’ouvrir un cahier neuf d’ouvrir une page nouvelle, inventer des vocables pour ces jours intimes, allumer des feux à chaque ponctuation, dans son corps se lever, entièrement se lever s’élever.