L'emprise



J’ai vu beaucoup de forêts aux arbres abattus
J’ai vu beaucoup de familles aux femmes battues
L’émotion me coupe les mots sous la langue
Un seul faux pas et on périt sous les piétinements de l’imprécis
Un seul faux pas et elles périssent sous les écrasements de l’emprise
J’ai vu des vies dépeuplées les femmes terrées dans les ténèbres
J’ai vu des forêts incendiées le sol noir de cendres
Des incendies je brûle mes yeux blancs de papier



























Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER