dedans

 

pour dormir
attendre
la fin du bruit des étages
cris pleurs rires
indistinguables
les murs tremblent aux descentes d’escalier
cavalcade fuite jeux
indistinguables
jamais je ne sortirais pour comprendre
jamais je ne comprends