légion

 


DANS UN CREUX de campagne repaire aux blasons
Des dos armés des crânes rasés
Mots haine et race         le supérieur
                Rassemblement des crânes autour de la table nous traversons essoufflées étouffées les pièces nous sachant individus à supprimer les mots ne sont plus à demi mais légitimés
         en ces murs
Ont déjà ouvert leur fente en 39-45 aux proclamés nazis
Murs pas effondrés sur         la peste nous marchons la peur             ses crocs refermés sur notre petite fuite grimper     l’escalier 
    la clé 
    dérape la porte
À nos trousses passé présent il va falloir affronter ce futur le renverser








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER