NOS CHÂTEAUX#1

 

À la proposition de La Missive de travailler ensemble de partager des ateliers de création et quel projet alors ?
Public fragile forces singulière éducation populaire les patientes les patients de l’hôpital de jour
Nos impatientes patiences  

Je cherche commence à
Regarder trier sélectionner m’enfoncer
Dans les archives, images de ruines ces beautés effondrées

Créer nommer ouvrir DOSSIER RUINES
ss-dossier DESTRUCTION
ss-ss-dossier AU CONTRAIRE

Voilà, AU CONTRAIRE
En 1947, Lucien Bonnafé reprend son activité de psychiatre de terrain à Sotteville-les-Rouen, établissement détruit par les bombardements où tout est à reconstruire.
« Il fallait détruire le système aliéniste et bâtir son contraire sur ses ruines », écrit-il.

Bâtir sur les ruines. Les ruines de l’ancien monde. Bâtir différemment.
Aller à rebours des injonctions à « faire »
Choisir de défaire
Dans les interstices, créer des résistances, des libertés buissonnières

Défaire défaisons intensifions

Je regarde les archives différemment elles s’agencent me révèlent leur précise beauté leur ciel leurs outils

au contraire
Commencer à penser ensemble l’ensemble nous n’irons pas au livre nous irons
Vers des Châteaux des pages libres des pages volantes
Éclats libertés s’agençant à l’envi

au contraire
lentement démolir le langage 
trouver une autre langue  je l’entends dans ma bouche elle craque croustille
une langue AU CONTRAIRE  

 

Premier jour première rencontre
tremblements  des premières fois
des visages écoutent
nous parlons nos mots d’une bouche à l’autre celle d’Oona Spengler celle de Claire Barbier

 monte ma panique marée haute       aphasie il faut expliquer ce choix utiliser


les ruines étalées sur la grande table centrale
vautrées chevauchées
les ruines
 

car enfin entre NOUS
toutes nos maisons ou presque vacillent, se tordent

effondrer encore plus effondrer j’ai peur me retourne 

dos aux ruines

face à elles belles personnes

remontent immédiatement leurs manches

saisissent cette image celle-ci encore une autre

s’assoient se debout se penchent s’outillent

vivement allègrement prestement

loutillage langage chantier en route ! en route


en route à coups de ciseaux feutres colle crayons découpent déchirent écrivent commentent
bâtissent
stabilisent
chacune chacun ici
relève la ruine reprend là où
s’était achevé délité abandonné
partout ça scie cloue frappe rit
NOS CHÂTEAUX s’élèvent






Vernissage de NOS CHÂTEAUX, le 10 mars à 15h à l'espace Kenere,  médiathèque de Pontivy en présence de toute l'équipe du chantier.