Poil

Tu l'as tellement attendu, avec tant d'impatience, le guettant chaque jour dans l'intimité, l'engraissant de tes prières, pliée en deux sur ton pubis de ouate : ton premier poil, la première spirale qui viendra orner ta féminité, l'écrire châtain sur rose.
Ce sourire comblé lorsqu'enfin. Cette fierté. Ce secret.
Et maintenant?
Maintenant dès qu'il apparait, vite l'extraire, le raser, le brûler, l'arracher jusqu'à la chair crevée.

Tights in Shimotakaido, Daido Moriyama, 1986

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER