Artaud ton billot


Artaud ton billot
Pas la tête les mots
La tête aussi et le cerveau
Artaud Momo les mots
La fureur enfoncée
Martèle tu dis ça saigne l’hématome des mots
Par ta bouche aspiré par tes dents broyé
Qu’est-ce que tu tues et qui et quoi tu tais quoi ?
Tu te tues pas coi au billot cogne
A coups redoublés à corps engagé toi l’enragé
Crevé d’un bout à l’autre de la tête aux racines
Sont tous là, convoqués
Décapités les braves sur la pierre de bave
Tu ruptures acharné Artaud le Marteau
Tu m’empoignes aux cris des coups
L’incantation scandée au plus haut de la forme décalée
détruite -cogne- révélée -cogne- mensonge -cogne- vérité -cogne- tu es mort -cogne- tu es vivant -cogne- je suis morte -cogne- je suis vivante -cogne-



Photographie :  Le billot que le Dr Achille Delmas avait fait installer dans la chambre d' Antonin Artaud, destiné à recevoir les coups de couteau, de marteau ou de tout autre instrument qui accompagnaient ses déclamations ou chantonnements.

















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER