Queen




Sûr, si j’étais née homme je serais devenue femme, j’aurai mis du rouge du bleu du vert les paupières les lèvres les joues j’aurai porté des perruques changé toutes les semaines, longs platine bouclés rousse brune, et puis des talons des aiguilles des jupes courtes des résilles des bas du lamé tous ces trucs all the stuff j’aurai eu une ombre noire sur le visage des sourcils épilés de la drogue plein les veines des amants plein les heures des horloges sans cadran j’aurai été plus vite plus loin n’aurai pas plus trébuché à chaque pas, pas plus percuté l’immensité de la connerie humaine pas plus subi outrages violences humiliations mais marché en ondulant sur mes gambettes gainées déhanché dérouté mais bu jusqu’au fond le bras autour des premiers arrivés les joues creuses jusqu’à l’os le cœur creux jusqu’à l’aorte la belle mort sapée comme moi perplexe devant le genre et raflant finalement la royale mise 







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER