Plumes


Et parce que palpite près d'elle l'ombre noire, la corolle de plumes ouvertes sur le plaisir, dans sa fragilité et sa légèreté, l'absence semble encore plus lourde, encore plus massive. Le corps suspendu qui déverse ses entrailles, ce corps qui se fend et se rompt, cette femme qui tient le monde dans son ventre, en livre un morceau, puis se rétracte, se replie, et s'oublie.

Halbmond des Adlers, Rebecca Horn, 2002

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER