Pendaison



Pas mieux que des pigeons aux plumes courroucées
Des façades mornes aux yeux crevés
Loin des mots si chair
Leur pointe ardente
féroces caractères
La tête captive captivée par les hautes informations les sujets risqués
Quotidien désarçonné les pigeons s’ébrouent
Gris sur gris
J’enroule autour de mon cou plumes et yeux crevés
Lace la laisse consentante
Brodeuse déviante écriveuse déviée
Ligotée à l’abri des regards
A l’abri
Je remets en place
le corps de l’esprit
Je capture et contrôle
les puissances aveugles
Aveuglée trois tour de plus la gorge serrée
Pendue à ma propre main



















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER