Résille



Le feu a mis ses bas résille
Il danse devant ma pupille

Les ailes molles du papillon
Traversent le bois dur du bureau

Ces heures loin de toi construisent-elles un pont une corde
Une vie seconde ?

Je bois l’eau du bidet
à quatre pattes la terre plus souple
Contre le mur fusillé de roses
Se redresser refuser le bandeau
Personne n’a dit La vie est juste
Personne
































Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER