avalement



ce qu'il faut c'est un endroit où se baisser
parce que les branches au-dessus
l'abondance le sauvage l'emmêlé
où s'enfoncer le sol de terre
en feuilles et vermine
ce qu'il faut ce sont quelques mètres carrés sans
attache ni limite ni loi ni ordre
où les sabots frappent ébranlent
et la peau durcie les yeux fendus
ce qu'il faut c'est se perdre encore
hurler du gouffre
craindre la bête le combat l'avalement
ce qu'il faut ce sont les seuils de lumière
arêtes de soleil crevasses de vent
le visage camouflé l'inconnu
indompté





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER