le savon




Enfant déformée
dans une chair de honte
se battre chaque jour
dans la cour les coups
j’aurais pu mourir aux jeux
et pourquoi pas j’y ai souvent pensé mais
ces petites bourgeoises sentent bon le savon
le frais les demeures grandes ouvertes où
prolifèrent merdes et secrets attends
que ça explose tu verras.
J’attends qu’elles explosent
rend coup pour coup.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER