Des visages



Quantités
il y en a des quantités
des visages
du trou dans les têtes
énorme évidement
évident
invasion du vide
il vuoto vuoto
on s’entretue à profusion
des visages ébauchés, à vous de trouver
des visages qui ne finissent pas des visages qui n’en sont pas. Creux ouverts troués rapiécés. Des visages basculés piétinés attaqués
Se répètent se répètent se répètent
Se chevauchent s’accidentent se disparaissent
Des visages imbriqués des briques
Plus ou plus
Plus ou moins
Moins ou plus
-             humains humains humains h u m a i n s humains
Des chutes de visages des rassemblements des sabbats des cérémonies des égarements
Des égarés
Des copulations tissées de rouges saignées de traits criées de hachures couvertes de mots enfoncées de silence parties plus loin
Des yeux à hélices des yeux fixes des yeux crocs cyclopes désorbités désorientés d’outre-mondes
Des yeux ambulants
Des personnalités ambulantes
Bouffies de santé
Par souffrir ils commencent par souffrir ils finissent par souffrir ne s’arrêtent jamais de frapper leur visage de crever leurs yeux d’écarquiller leur visage de griffer leurs yeux
Au travers du trou du soleil ne cessent de regarder
Connaissent
Les nuances
Partir de la tête et descendre la forme.



art brut -- collection abcd / bruno decharme  , exposition jusqu'au 18 janvier 2014, la maison rouge, 10 boulevard de la bastille, 75012







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER