Nous

Nous remplacer les laisses étrangères par les algues
Nous briser les chaînes quotidiennes par le corail brillant
Nous âmes d’enfants glaneuses de coquillages
Nous aventurières isolées territoire de sable blanc
Nous acrobates dansant pierres noires
Nous coquillages varech tracent notre chemin
Nous débarrasser toutes amarres
Nous enfants sauvages riant dans l’écume brisée
Nous nageant en esprit dans le sillage des chalutiers
Nous éclats d’argent sur mer infinie
Nous têtes hélicoïdales tournent avec les vents
Nous sorties des cavernes en plein jour levant
Nous plancton phosphorescent trésor des profondeurs
Nous debout à la poupe de notre île bénie
Nous atterrit amerrit notre radeau pavillon rouge
Nous corps de mer yeux d’écailles doigts de crabe
NOUS SOMMES ICI CHEZ NOUS
Le ciel ouvert applaudit chacune de nos sorties


photographie : Isabelle Vaillant






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jeûne

Hannah et ses échinops

NE PAS BLESSER